Le grand cycle des roches

Le grand cycle des roches

Depuis la nuit des temps, les pulsations de la terre

Les roches forment la croûte terrestre, elles se définissent par les minéraux
qui les constituent, par la façon dont elles se sont mises en place, et par les mutations qu'elles connaissent au fil des millénaires...
Car, au-delà de toute apparence, les roches sont en perpétuel mouvement.


« Rien ne se perd, rien ne se crée » : l'érosion des roches, éruptives ou massives, en fait naître d'autres (roches sédimentaires) qui vont s'enfouir et se fondre
en roches métamorphiques. Elles viendront nourrir le magma qui donnera naissance à de nouvelles roches éruptives.
Un gigantesque cycle dont les lois physiques et chimiques sont immuables ...

 

Les roches éruptives

Les roches éruptives (ou magmatiques)
Elles proviennent du refroidissement du magma fondu :

  • roches volcaniques résultant de coulées de lave solidifiées ou de l'accumulation de projections issues d'un volcan (basalte, andésite, phonolite...). Elles proviennent du magma profond.
  • roches plutoniques : elles ont cristallisé lentement à partir du magma
    « superficiel » (quelques dizaines de kilomètres de profondeur !)
    et ont été mises à jour par l’érosion (granite, dyorite, syénite...).

Roches meubles
(dépôt alluvionaire)

Les roches sédimentaires
Elles se sont constituées à la surface du globe (sur terre ou au fond des océans)
par accumulation de sédiments issus de l'érosion des roches affleurant en surface. Cette érosion produit :

  • des morceaux ou grains (sables, graviers, grès, conglomérats)
  • des particules très fines (argiles)
  • des substances dissoutes (calcaires, gypse, roche salines)

Les roches sédimentaires peuvent donc être meubles (sables, graviers, argiles)
ou consolidées (grès, calcaire...). On sait que les calcaires ne peuvent se former qu'avec l'aide des êtres vivants qui fixent dans leurs organes solides (coquilles, carapace ou squelette) le calcaire dissous dans l'eau. Leurs restes, accumulés,
sont ramenés vers la surface par les mouvements de terrains.


Les roches métamorphiques

Les roches métamorphiques
Elles sont issues d'une transformation :
une roche soumise à des évènements tectoniques s'enfouit en profondeur, elle est soumise à une pression et à des températures qui la recombinent chimiquement en donnant naissance à de nouveaux minéraux. D'autres mouvements la ramènent vers la surface où elle affleure (schistes, gneiss, quartziztes, marbres, amphibolites...).