Besoin de granulats ?

Un peu de géologie

Les gisements de granulats en France

La roche naturelle : une véritable richesse nationale

Le sous-sol français présente une grande diversité géologique avec des roches de qualité, disponibles en grands quantités.

 

Tout l'art et le métier du carrier consistent à exploiter et à valoriser rationnellement ces gisements au plus près des lieux de consommation, tout en préservant l’environnement.

 

Traditionnellement le métier de carrier est divisé en 3 grandes catégories :

  • celui qui exploite des roches alluvionnaires meubles, partie du métier en perte de vitesse actuellement (gisements trop proches des grands centres urbains et couvrant de grandes surfaces). Ces matériaux sont aisés à extraire et leur traitement (criblage et lavage) est assez simple et demande peu de personnel.
  • celui qui exploite des calcaires massifs qui nécessitent une opération de minage afin d’abattre la roche avant son traitement un peu plus complexe (opération de concassage en sus). Le calcaire est une roche relativement tendre qui ne peut couvrir l’ensemble des utilisations.
  • la dernière catégorie exploite des roches massives dites "éruptives" en langage de carrier. Ce sont des roches siliceuses et dures qu’il faut également miner avant un traitement assez complexe. Il faut beaucoup plus de personnel pour exploiter au mieux les caractéristiques exceptionnelles de la roche.

Un autre "gisement" : le recyclage des matériaux inertes

Le recyclage des matériaux issus de la déconstruction est aussi une autre manière, très utile, de produire des granulats. Représentant une petite part de la production de granulats en France, localisée à proximité des lieux d'extraction et de transformation des roches naturelles, cette activité est un exemple fort de développement durable, et emblématique de l’économie circulaire.

A souligner cependant que le recyclage ne constitue en aucun cas une ressource suffisante, tant en termes de quantité que de qualité - en particulier quant aux critères exigés pour la construction des ouvrages.