Besoin de granulats ?

La carrière

L'extraction en roche massive

Dans le cas d’un gisement compact, l’extraction des roches nécessite l’emploi d’explosifs. Les tirs de mines sont réalisés par des spécialistes (les mineurs "boutefeux") et sont optimisés par ajustement d’un plan de tir d’une très grande précision.

Les tirs de mines provoquent le foisonnement d’une grande quantité de matériaux (jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de tonnes de roche par opération).
Les fragments (dont les plus importants peuvent être réduits sur place) sont chargés et acheminés vers la zone de traitement.


Chargement d'un dumper Chargement d'un dumper Transfert vers l’unité
de traitement

Tout savoir sur les tirs de mines

Ils permettent de fragmenter une roche trop dure, ou trop compacte pour être exploitée directement.

Aujourd'hui, des techniques sophistiquées permettent de maîtriser parfaitement le plan de tir.

Les experts Granulats Vicat s’imposent des seuils de tolérance (vibrations et bruit) bien inférieurs aux seuils réglementaires.

Le principe est de générer une onde de choc qui fissure le matériau, suivie d’un dégagement de gaz assez important pour s'engouffrer dans ces fissures et abattre la roche par effondrement des fragments.

Disposition des explosifs et plan de tir

Les explosifs, d'une nature et d'une puissance adaptés, sont disposés en colonnes dans des trous réalisés par forage et correspondant à la hauteur de roche à abattre.

 

Des détonateurs, placés en fonds de trous, sont réglés avec des micro-retards ; les charges peuvent être mono ou bi-étagées - autant de paramètres qui permettent d'échelonner et de coordonner le déclenchement des ondes de choc pour en répartir et en optimiser l'impact. Le bourrage constitué en haut de colonne empêche la libération verticale des gaz.

 

C'est donc la définition d'un plan de tir très précis, déterminé au cas par cas, qui permettra d'obtenir le meilleur résultat.

Les mesures de contrôle

Tous les tirs de mines réalisés sur les carrières Granulats Vicat sont enregistrés et archivés avec leurs paramètres complets. Des sismographes-enregistreurs, placés sur les fondations des constructions voisines, mesurent les émissions vibratoires et acoustiques, toujours très inférieures aux exigences réglementaires.